Mon enfant quitte le nid familial, quoi faire ?

Vos enfants ont quitté la maison pour voler de leurs propres ailes ou se préparent à le faire ? C’est une étape angoissante autant pour eux que pour vous. Vous les avez élevés, nourris, habillé, etc. depuis 17, 18, 19 ans et parfois plus et du jour au lendemain POUF! ils sont partis. Il est important de se préparer à ce changement d’avance si possible afin d’atténuer les bouleversements autant pour vous que pour eux.

Conséquences de la séparation

Pour l’enfant

Plusieurs raisons poussent les enfants à quitter la maison familiale. La majorité du temps, ce sont pour poursuivre leur étude dans une ville éloignée. Ce changement peut se faire après le secondaire, comme cela peut attendre après le Cégep. Certains restent chez leurs parents pendant leurs études universitaires si la maison se trouve à proximité. C’est donc pour démarrer leur vie post-étudiante que ces jeunes adultes déménagent enfin. Dans tous les cas, les enfants sont généralement excités de pouvoir enfin accéder à cette liberté qu’apporte le monde adulte. En revanche, le stress est souvent aussi de la partie, mais pas toujours exprimé par les jeunes.

Mon histoire

Pour ma part, j’ai quitté la maison à 17 ans pour aller vivre en appartement près du Cégep. J’étais en colocation avec mon conjoint et son frère. J’étais très excitée à l’idée d’aller les rejoindre, mais je n’avais jamais eu à faire mes repas, mon lavage, mon ménage et à gérer un budget, toutes sortes de péripéties m’attendaient ! Je m’ennuyais beaucoup de ma famille, mais n’étant pas trop loin d’eux, j’avais la chance de pouvoir aller les voir chaque fin de semaine. Je parlais souvent au téléphone avec ma mère et je lui demandais conseil plusieurs fois par jour. Je n’étais pas triste, seulement un peu inexpérimentée et inquiète. Plus le temps avançait, mieux je me sentais dans ma nouvelle vie de jeune adulte. Je me suis fait de nouvelles amies, j’ai pu découvrir une nouvelle ville et j’ai surtout appris à me connaitre en tant que personne. En ayant le soutien constant de ma famille et en habitant avec des gens de confiance, je ne me sentais pas du tout seule et j’avais la force d’apprendre. Depuis, il s’est écoulé six ans et je suis rendue une experte pour le lavage !

Pour les parents

Certains parents sont soulagés lorsque leur enfant quitte la maison, ils se disent qu’enfin, celui-ci pourra voler de ses propres ailes et acquérir une nouvelle autonomie ainsi que plusieurs habilités et connaissances importantes de la vie adulte. Ces parents ont souvent préparé le départ de leur enfant, soit avec un plan concret, ou soit mentalement, en se répétant que tôt ou tard, ce jour allait arriver. Cependant, ce n’est pas la réalité de tous les parents. En effet, « Environ 35 % des parents, en majorité des mères, souffrent de ce qu’on appelle le syndrome du nid vide. » (Broucaret, 2019). Ce syndrome est une forme de dépression causée par l’angoisse et le sentiment d’être inutile sans son enfant à proximité. Heureusement, ce syndrome peut se prévenir ou encore se guérir si l’on prend les actions suivantes…

Comment « combler » le départ de mes enfants

  • Préparer leur départ (si possible) : en discutant avec votre enfant, identifier ses sources de stress en vue du déménagement. Par exemple, s’en fait-il pour sa situation financière ? Pour ses talents de cuisinier ? A-t-il peur de se s’ennuyer et de se sentir seul ? En sachant quelles sont ses craintes, vous pouvez les prévenir en lui offrant les outils adaptés. Apprenez-lui à cuisiner quelques repas faciles. Montrez-lui comment la laveuse fonctionne. Décider des moments où vous allez pouvoir vous parler au téléphone ou par vidéo. Ainsi, le niveau de stress de votre enfant, et le vôtre diminueront grandement. 
  • Prenez du temps pour votre couple et vos amis : le déménagement est fait, la maison semble vide. Vous vous retrouvez seule sans enfant à la maison. Votre conjoint et vos amis aimeraient peut-être bénéficier de votre attention et de votre temps à leur tour. N’ayez pas peur de faire des sorties et de vous amuser, c’est probablement ce que votre enfant est en train de faire de son côté !
  • Vivez pleinement vos passions et vos passe-temps : cela fait des années que les skis traînent dans la garde-robe parce que vous manquez de temps pour en faire ? C’est aujourd’hui que ça se passe ! Renouvelez avec vos pinceaux, vos livres, vos raquettes et foncez vers l’aventure, vous l’avez bien mérité après tout !
  • Désencombrer la maison en commençant avec leur chambre : avant que votre enfant déménage (si possible), discuter ensemble de ce qu’il va apporter avec lui, ce qu’il compte laisser à la maison et ce qu’il désire se débarrasser. Convenez ensemble de ce que vous allez faire avec ses effets personnels qu’il laisse chez vous. Allez-vous laisser sa chambre intacte ou en faire un bureau ? Pour combien de temps lui permettez-vous de laisser ses choses ici ? Votre enfant à apporter tout ce qu’il désirait et ne veut plus de ce qu’il reste et vous vous sentez dépassée par tout ce qu’il y a à faire ? N’hésitez pas à communiquer avec une organisatrice professionnelle qualifiée. Étant détachée et formée pour ce genre de situation, elle peut être d’une aide précieuse et nécessaire.

Conclusion

Cette étape inévitable de votre vie peut sembler difficile au début, mais avec le temps, vous allez apprendre à vous redécouvrir en tant que personne. J’espère que cette lecture vous aidera à faire de cette expérience une merveilleuse aventure ! Je vous laisse trois sites web en ressources ci-dessous pour plus d’informations sur le sujet. 

Références

Broucaret, F. (2019, Avril 23). Prévenir le syndrome du nid vide. Récupéré sur Psychologies: https://www.psychologies.com/Famille/Etre-parent/Mere/Interviews/Prevenir-le-syndrome-du-nid-vide

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s