Pour ou Contre le Minimalisme ?

C’est quoi le minimalisme ?

Le minimalisme vient d’une forme d’art qui consiste à réduire au minimum l’utilisation de différentes couleurs, textures, etc. C’est un peu le même principe qui s’est transformé en style de vie, c’est-à-dire que les gens minimalistes se débarrassent de ce qu’ils n’ont pas de besoin et de ce qu’ils ne les rendent pas heureux. Le minimalisme, c’est un peu retourné à la base tout en prenant conscience de notre empreinte écologique. Il n’y a pas si longtemps, nous n’avions que l’essentiel à la maison, non pas par choix, mais par souci monétaire. Nous n’avions pas les moyens d’acheter plusieurs objets pour le simple plaisir d’acheter. De plus, il y avait souvent une dizaine de personnes par maison, si non plus, donc le besoin d’espace était essentiel, ce n’était pas le temps d’avoir des meubles encombrant pour rien. Maintenant, différentes raisons poussent les gens à aller vers le minimalisme.

Pourquoi commencer ce style de vie ?

  • Pour économiser : En dépensant seulement pour le nécessaire, on économise inévitablement de l’argent. De plus, lorsqu’on désencombre notre chez-soi et qu’on décide de se débarrasser de certains objets qui ont de la valeur, il est possible de les vendre et de se faire un peu d’argent avec cela.
  • Un sentiment de liberté : On dit souvent que lorsque c’est rangé autour de nous, c’est plus rangé dans notre tête et c’est vrai !
  • Gagner de l’espace : En sortant les objets et surtout les meubles inutiles de votre vie, vous gagner de l’espace dans votre maison pour vous détendre et respirer.
  • Pour l’écologie : Les minimalistes tentent de se tourner vers tout ce qui est réutilisable afin de garder les déchets au minimum. De plus, ils tentent d’acheter local et de ne pas encourager les multinationales.
  • Gagner du temps : En ayant un inventaire limité, le ménage, la vaisselle et plier les vêtements se fait très rapidement, ce qui vous laisse plus de temps pour faire ce que vous aimez vraiment.

Comment devenir minimaliste ? (Étapes)

  • Commencez par faire des recherches plus approfondies et vous posez des questions. Est-ce que c’est un style de vie qui vous convient vraiment ? Lisez des livres, allés visiter des blogues de gens qui l’ont vécu, etc. Le minimalisme n’est pas fait pour tout le monde, avant de s’y mettre à fond, assurez-vous d’en savoir le plus possible sur le sujet. (Quand je dis que ce n’ait pas fait pour tout le monde, je veux dire que pour certaines personnes, le minimalisme ne les rendrait pas heureux.) Vous pouvez aussi faire une liste de pour et de contre et voir si les sacrifices en valent la peine. Plusieurs facteurs entrent aussi en jeu : Avez-vous des enfants ? Travaillez-vous de la maison ? Quelles sont vos habitudes de consommation ? Quel est votre revenu familial ? Etc. N’importe qui peut être minimaliste, mais les efforts à mettre sont énormes, il faut être prêt. Ce serait dommage de faire tout le tri et de regretter quelques jours après. Demandez-vous aussi pour quelle raison vous décidez de faire ce changement dans votre vie, ça peut vous donner une bonne piste. Est-ce un événement à venir qui vous a allumé une lumière : un déménagement dans un logement plus petit, un long voyage de prévus, des dettes à rembourser, etc. Cela peut être aussi pour diminuer votre empreinte écologique ou tout simplement pour avoir plus d’espace et se sentir moins encombré (autant physiquement que mentalement).
  • Prenez conscience de ce qui vous entoure. Une fois que vous avez pris la décision d’avancée vers ce changement, essayez de voir dans votre maison tous les objets que vous possédez. Vous pouvez procéder pièce par pièce et faire une liste de tout ce que vous pensez ne pas avoir de besoin pour être heureux ou pour votre confort. Ainsi, vous avez connaissance de ce qui est inutile et que vous gardez par attachement ou « au cas où ». Une fois la liste terminée, choisissez les objets et les meubles les plus faciles à vous séparer (surligner en vert) et commencez à penser comment vous allez vous en débarrasser (noter « D » pour donner, « J » pour jeter ou « V » pour vendre à côté de chaque article choisi.) Une fois ces objets partis, refaites une liste de ce que vous avez gardé et qui n’est pas nécessaire. Ensuite, faites des compromis, tenez-vous-en à un nombre limité. Si vous voulez garder certaines choses en souvenir, vous pouvez toujours les prendre en photo, au moins cela économise de l’espace. Dites vous aussi que cela peut être plus utile à d’autres gens qui sont dans le besoin, tout dépendant des objets. Devenir minimaliste est un processus souvent long, mais bénéfique, il faut persévérer afin de voir tous les bons côtés. Faire le tri de sa vie numérique peut être aussi très bénéfique : ordinateur, cellulaire, courriels, etc. Enlever les applications inutiles, les photos floues, les courriels indésirables, etc. Saviez-vous que le stockage de courriel prend beaucoup d’énergie et que si chaque personne supprimait ses courriels régulièrement et en envoyait moins, notre empreinte écologique diminuerait énormément ? Si cette étape semble trop grande pour vous seule, n’hésitez pas à faire appel à une spécialiste en organisation résidentielle, celle-ci peut faire plusieurs tâches avec et pour vous. J’en connais justement une excellentte ! 😉
  • Une fois le tri fait et la maison bien rangé et organisé, une règle d’or s’impose : « One in, one out! » C’est-à-dire que lorsque vous voulez vous procurer un nouvel objet, vous devez d’abord vous débarrasser d’un que vous possédez déjà afin de garder l’équilibre. De plus, se tenir loin des nombreuses publicités (télévision, réseaux sociaux, etc.) peut être nécessaire pour un moment afin de résister à aller magasiner inutilement. Finalement, le but est vraiment de changer ses habitudes de consommation et sa façon de voir la vie. Arrêter de se comparer aux autres et se concentrer sur ce qui nous apporte du bonheur. C’est évidemment l’étape la plus longue et difficile puisque c’est l’effort de toute une vie de s’aimer soi-même pour ce que l’on est, mais le jeu en vaut la chandelle.
  • Continuer à vous informer sur le sujet à travers l’histoire de gens qui vivent la même chose que vous. Parfois, vous allez vouloir tout abandonner et aller dépenser dans les magasins. Arrêtez-vous, respirez et allez voir des blogues ou lisez des livres de gens minimalistes qui sont passés par les mêmes émotions que vous, cela pourrait vous aider grandement. Il est normal d’avoir des doutes, ça peut arriver à tout le monde des rechutes, mais vous en vouloir ne mènera à rien. Certains minimalistes conseillent de noter votre rechute (exemple : un achat inutile) et d’écrire la raison de la rechute à côté (exemple : tristesse, malade, faim, cadeau, etc.) Ainsi, vous pourrez prendre conscience que lorsque vous êtes dans une certaine situation, triste par exemple, vous êtes plus vulnérable à consommer. De cette façon, lorsque vous serez dans cet état d’esprit, vous saurez qu’il est préférable de se tenir loin des magasins et du magasinage en ligne.

Points négatifs

Comme n’importe quoi, le minimalisme apporte ses bons et ses moins bons côtés. En être conscient ne peut être qu’une bonne chose. Je vais donc vous énumérer quelques points que j’ai pu lire sur certains blogues de gens qui l’ont vécu afin de vous conscientiser et de vous aider à prendre la meilleure décision possible pour vous.

  • Le jugement des autres : Évidemment, il ne faut pas prendre une décision pour plaire ou déplaire à quelqu’un et comme on l’a mentionné plus tôt, c’est NOTRE bonheur qui compte. Cependant, au début du processus, le jugement des autres peut véritablement vous atteindre émotionnellement, il faut donc savoir à quoi s’attendre. Certaines personnes ne comprendront pas votre nouveau mode de vie et certains commentaires pourront surgir d’un peu partout. C’est à vous de voir comment vous allez réagir, en vous justifiant constamment, en les laissant parler et en hochant la tête ou en vous battant en grands coups d’épée. Cela vous regarde, mais soyez prêt!
  • Les vêtements appropriés : En étant minimaliste, vous ne devriez pas avoir deux commodes et un garde-robe IKEA rempli à craquer. Il se peut donc parfois que vous n’ayez pas autant de choix vestimentaires que vous le souhaiter. On conseille, pour les femmes, une robe noire classique afin de pouvoir passer un peu partout (restaurant, mariage, funérailles, soirée, etc.) Il se peut quand même que vous soyez restreint, vous pouvez toujours demander l’aide d’un ou d’une amie afin de lui emprunter un vêtement. Gardez des morceaux passe-partout et en bonne condition !
  • Recevoir, pas toujours facile : Si vous êtes quelqu’un de rassembleur qui adore recevoir à la maison, préparez-vous d’avance, car vous allez probablement manquer de chaises, de vaisselles, d’ustensiles, de napperons, etc. Vous pouvez acheter des assiettes en carton et une nappe en plastique si c’est pour de rares occasions, mais le mieux serait de demander à vos invités d’apporter ce qu’il manque. Par exemple, chacun pourrait apporter son assiette et ses ustensiles. Cela diminuerait votre empreinte écologique ainsi que vos dépenses personnelles.
  • Le temps : Désencombrer sa maison, changer ses habitudes de vie, magasiner en se posant les bonnes questions, tout cela prend du temps. Il faut le prendre afin de prendre les meilleures décisions possibles, mais ce n’est pas toujours évident de prendre le temps quand on travaille à temps plein, qu’on a des enfants autour de nous qui demandons de l’attention et qu’on veut du temps pour se reposer. C’est un pensez s’y bien !

En résumé

En conclusion, le minimalisme apporte plus de positif que de négatif à ses nombreux adeptes. En revanche, il faut être prêt à faire certains sacrifices et à rencontrer des obstacles sur notre chemin. Je vous laisse des liens qui m’ont inspiré pour ce blogue ainsi que des livres. Si le sujet vous intéresse, vous pourrez vous aussi aller en lire davantage sur ce mode de vie révolutionnaire !

Laissez-nous vos commentaires dans l’espace réservé à cette effet dans le bas de cette page, il nous fera plaisir de répondre à vos questionnements et faire avancer la discution. Merci ! 🙂

REssources supplémentaires

Blogues :

Livres :

  • L’art de la simplicité – Dominique Loreau
  • No impact man – Colin Beavan (écologie)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s